AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

(mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMINtake these broken wings and learn to fly
▷ Messages : 178
▷ Date d'inscription : 25/11/2012
▷ Doublons : nell.
▷ Avatar : nico mirallegro.

▷ Âge : vingt-deux ans.
▷ Occupation : employé chez Ringo's grocery.
▷ Statut : looser.
▷ Orientation : bisexuel à tendance atlasexuel (aa).

CARNET À SPIRALES

› sugar baby love
:
MessageSujet: (mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ? Sam 18 Avr - 11:47

tu peux arrêter de te foutre à poil ou bien ?
T'as pas franchement les yeux en face des trous, aujourd'hui. T'as l'impression que t'as passé la nuit à bosser. En fait, ce n'est même pas une impression. T'as bossé comme un con à l'épicerie pendant des heures, tout seul, sans voir un seul client. Tu ne comprends pas pourquoi ton patron s'entête à vouloir ouvrir 24h/24. Parce qu'à part les jeunes délinquants qui viennent acheter leurs bouteilles de sky et les mecs qui viennent en vitesse acheter des capotes, il ne se passe pas grand chose. Du coup, t'as refait la paperasse, regardé les stocks, bouquiné et manqué de t'endormir une bonne dizaine de fois. Le jour, ce boulot n'était pas trop pourri. La nuit, t'avais l'impression que Memphis mourrait. C'était plutôt désespérant. Alors, quand t'es rentré chez toi, tu t'es glissé dans le seul luxe de ton appartement : ce lit deux places offert par ton propriétaire pour te remercier de tes services. A tes côtés dormait déjà Mad, son corps nu recouvert par les draps. La nudité ne te gênait pas. Tu commençais à la connaître, la bougre. Elle était incapable de garder ses vêtements sur elle. Bon, t'exagérais sans doute un peu mais Mad était tout sauf pudique. Ca ne te dérangeait pas outre mesure même si le fait de dormir avec une fille nue était tout sauf anodin. T'avais peut-être vendu ton âme à Atlas, t'en restait pas moins un mec attiré par les belles courbes. T'avais jamais vu Mad comme une potentielle aventure même si elle était belle, très belle. De toutes façons, t'étais tellement crevé, que t'as pas tardé à t'effondrer comme une merde dans les bras de Morphée alors que le jour commençait déjà à se lever. Puis à peine quelques heures plus tard, t'entends Janis Joplin brailler dans le transistor. Un instant, tu crois que tu rêves. T'es à deux doigts de péter un boulon. T'aimes bien Joplin mais après quelques heures de sommeil, ça fait mal au crâne comme réveil. Tu te rends compte bien vite qu'en plus de la voix de Janis Joplin, il y a aussi celle de ta colocataire d'infortune. Merde. Tu te lèves d'un bond et rejoint le salon décidé à gueuler. Puis là, tu réalises que la scène qui se déroule face à toi est dingue. Mad massacre Joplin. Soit. Mais elle est à poil dans ton salon entrain de préparer des œufs brouillés. Tes bras t'en tombent un peu. Tu décides que t'as pas la force de gueuler contre elle. Alors, tu te diriges vers la table, espérant qu'elle daigne te préparer un petit déjeuner correct. Tu ne sais même pas si elle a remarqué ta présence tant elle est à fond dans sa chanson. "Saletés de hippies...". Tu détestes ça, les hippies. T'as pas attendu leur "faites l'amour pas la guerre" pour savoir que la guerre, c'est mal. Et t'as pas besoin de te balader à poil dans les champs pour être en communion avec la nature.

_________________
I get high with a little help from my friend.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▷ Messages : 65
▷ Date d'inscription : 17/04/2015
▷ Crédit avatar : gentle heart.
▷ Avatar : caitlin stasey.

▷ Âge : vingt-deux ans.
▷ Occupation : étudiante, féministe enragée, journaliste en devenir, écrivaine en herbe.
▷ Statut : future mariée, elle compte sauver un pauvre innocent des griffes du service de l'immigration.
▷ Orientation : elle aime tout le monde, mad.

CARNET À SPIRALES

› sugar baby love
:
MessageSujet: Re: (mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ? Sam 18 Avr - 12:39

tu peux arrêter de te foutre à poil ou bien ?
La vie de Mad se résume à aller en cours, à faire chier le monde et à se trimballer à poil, ce qui peut sonner cliché pour une nana des sixties. Mais elle déteste les fringues – Ou plutôt, elle est assez à l’aise avec son corps pour ne pas ressentir le besoin de s’habiller. Elle ce besoin, elle le ressent de moins en moins depuis qu’elle a fui le domicile familiale. Loin de ses rabat-joie de parents et de son coincé de grand frère, elle se sent finalement libre, grâce à une seule personne : Sully. Elle aurait pu se prendre un appartement, si ses parents ne lui avaient pas coupé les vivres à l’annonce de ses fiançailles avec Diego. Alors, Sully lui avait proposé de venir chez lui, pour la dépanner quelques temps, ce qu’elle accepta volontiers. Cela faisait déjà quelques jours qu’elle squattait. Le problème avec Mad, c’est qu’elle a beau être très gentille, elle est également très envahissante. Ses fringues trainent partout (à défaut d’être sur son dos), elle écoute tout le temps de la musique, elle se lance toujours dans de grands discours qui n’en finissent jamais. Dans le fond, elle sait qu’elle l’embête plus qu’il n’ose l’avouer, Sully. Et pourtant, il ne se gêne pas pour dire ses quatre vérités, en général. Elle non plus, d’ailleurs. C’est peut-être pour cela qu’ils s’entendent si bien. Elle est ravie de vivre avec lui, même si l’endroit n’est pas très grand. Ca sent son odeur, un peu partout, et elle l’aime beaucoup. Et puis, elle déteste être seule trop longtemps. Même si elle est très indépendante, elle assume avoir besoin de compagnie au risque d’avoir des envies suicidaires très rapidement. Même si elle râle souvent contre l’humanité toute entière, elle adore être entourée car la vie ne vaut pas la peine d’être vécue sans les autres. Mad elle aime la vie. Alors par conséquent, elle aime les autres. C’est bien simple. Et Sully en particulier, car c’est un être touchant. Elle ne lui dit pas au risque de le voir se braquer, mais il a une sensibilité qui la touche profondément. Et quand elle le sent dormir auprès d’elle, elle ne peut s’empêcher de sourire. Il n’y a rien d’ambiguë entre eux. Elle ne rêve pas secrètement d’en faire son quatre heures, loin de là. C’est plus qu’un simple désir bestial, animal. C’est du respect, de la compréhension et une profonde amitié. Enfin du respect, elle n’en a pas trop eu quand elle l’a réveillé à coup de Joplin ce matin-là. Mais elle ne le fait pas exprès, Mad. Elle est insouciante par nature. Elle danse, elle chante, elle prépare le petit-dej. Et quand elle le voit entrer dans la pièce, c’est comme un rayon de soleil qui illumine sa journée. Elle lui sourit, lui semble bien moins joyeux. Ses yeux sont criblés de cernes, elle se souvient alors qu’il n’a pas dû beaucoup dormir. « Excuse-moi. » Dit-elle, simplement. Elle ne s’excuse pas pour sa tenue d’Eve (elle a même complètement oublié) mais bien pour la musique. Quelques minutes plus tard, elle pose sur la table des œufs brouillés et des pancakes. Elle n’est pas une excellente cuisinière, mais c’est mangeable, au moins.  

_________________

Yes, I'm drunk. And you're beautiful. And tomorrow morning, I'll be sober but you'll still be beautiful. (the dreamers)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMINtake these broken wings and learn to fly
▷ Messages : 178
▷ Date d'inscription : 25/11/2012
▷ Doublons : nell.
▷ Avatar : nico mirallegro.

▷ Âge : vingt-deux ans.
▷ Occupation : employé chez Ringo's grocery.
▷ Statut : looser.
▷ Orientation : bisexuel à tendance atlasexuel (aa).

CARNET À SPIRALES

› sugar baby love
:
MessageSujet: Re: (mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ? Sam 18 Avr - 16:53

tu peux arrêter de te foutre à poil ou bien ?
Tu passes ton temps à râler, pauvre Sully. T'auras des rides plus tard. Enfin ça, c'est ce que passe son temps à dire Olive. Alors qu'elle râle au moins autant que toi. Tu t'en fiches pas mal des rides, tu ne râles pas pour le plaisir de râler. Tu râles parce que parfois, c'est mérité. Et que si personne râle, les choses n'avancent pas. Enfin là, au vu de la situation, tu sais que c'est peine perdue. T'auras beau râler autant que tu veux, Mad va continuer à se foutre à poil quand bon lui chante. Tu te souviens, il y a quelques jours, juste après son emménagement. Ziggy est passé te dire salut et squatter son canapé quand il a vu Mad, simplement vêtue d'une culotte, il a manqué de s'étaler sur le sol. Heureusement qu'il avait sa canne, ce con-là, parce que sinon il serait tombé à la renverse. Ca t'a fait pas mal marrer parce que Ziggy, c'est une grande gueule mais quand il s'agit de nanas, il a un cœur d'artichaut. Du coup, t'avais passé la soirée à le taquiner. Bien sûr, Ziggy t'avait renvoyé la balle et Mad avait tenté de comprendre votre charabia. Mais quand t'étais avec Ziggy, votre langage devenait incompréhensible, sauf pour vous deux. Mad vous avait trouvé drôles, peut-être parce qu'elle a pas forcément l'habitude d'entendre parler ainsi. Même si elle reniait ses origines et sa famille, elle gardait certaines manies, certaines habitudes. Jamais elle ne serait un misérable de sang pur comme tu l'étais. Elle aurait toujours la classe que tu n'obtiendrais jamais, surtout à poil. T'étais certain que Mad serait capable de tenir une conversation politique même en tenue d'Eve. C'était sans doute pour ça que t'avais fini par l'apprécier. Parce qu'au départ, c'était pas gagné. T'as du lui dire de fermer sa grande gueule de gosse de riche et de retourner chez sa mère. Un truc pas fameux et un peu débile, presque indigne de ta répartie légendaire. Elle avait rétorqué puis au bout d'un moment, vous aviez du baisser les armes. Juste comme ça, lassés de faire les enfants. Puis t'as fini par lui proposer de crécher chez toi. Parce que t'as un visage d'ange, un caractère de connard mais qu'en vrai, t'es plus proche de l'agneau que du loup avec les gens qui savent toucher ton cœur. "Excuse-moi." Tu la trouves un peu gonflée mais elle finit par apporter un petit déjeuner digne de ce nom. Tu lui pardonnerais presque. "De quoi ? De te balader à poil dans mon salon ou bien d'essayer de m'empoisonner avec tes pancakes cramés ?" T'es faussement méchant et elle le sait très bien. Mais c'est vrai, quelques secondes de plus sur le feu et les pancakes auraient été carbonisés. Certainement pas la meilleure cuisinière mais t'apprécie l'initiative. Au moins, elle n'est pas égoïste et sa présence t'évite de devoir ouvrir une boîte de conserve comme petit déjeuner.

_________________
I get high with a little help from my friend.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ?

Revenir en haut Aller en bas

(mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (mad) ~ tu peux arrêter de te foutre à poil ?
» Un immigré qui vient foutre le bordèle ?! Bah Briseys...
» La PSP, je peux m'en passer?
» Des arrêtés municipaux
» Arrêté Municipal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUNNY AFTERNOON ∆ :: MEMPHIS :: NUTBUSH :: HABITATIONS :: Appartement de Sully Cartwight & Mad Wallace-