AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

☇ GILLIES ▽ with a love like that, you know you should be glad.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMINfais chier, kiki a pissé sur mon jean.
▷ Messages : 173
▷ Date d'inscription : 18/03/2012
▷ Doublons : sully.
▷ Crédit avatar : timeless.
▷ Avatar : phoebe tonkin.


▷ Âge : vingt-trois ans.
▷ Occupation : couturière.
▷ Statut : malchanceuse.
▷ Orientation : nord-ouest.

CARNET À SPIRALES

› sugar baby love
:
MessageSujet: ☇ GILLIES ▽ with a love like that, you know you should be glad. Lun 19 Mar - 20:13


jeevan harrison
❝ i love you little bird, i don't want to waste my time without you ❞

▷ NOM: harrison, comme george, la classe internationale. ▷ PRÉNOM: jeevan, dit "Jee". ▷ ÂGE: trente-trois ans. ▷ DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 18/08/35 à Memphis. ▷ MÉTIER/ÉTUDES: poulet. (a) ouais, flic quoi. ▷ STATUT: branquignole sans copine. ▷ TRAITS DE CARACTÈRE: moqueur . ▷ GROUPE: follow the sun ou stand by me. ▷ AVATAR: danielJESUISLEPLUSADORABLEgillies (très peu négociable !)

take his broken wings and learn to fly
LILALILALOU

baby you can drive my car
~ JUIN 1948
"Quand je serais plus grande, toi et moi, on se mariera." L'adolescent de quatorze ans ne put s'empêcher de se mettre à rire en entendant les propos de la petite voisine. Il s'accroupit à sa hauteur et lui adressa un sourire complice. Depuis qu'elle savait marcher, cette enfant de trois ans cherchait toujours un moyen de passer du temps près de lui. Sa présence ne le dérangeait pas, il était un garçon plutôt solitaire mais il était attendri par l'affection que lui portait cette fillette. "Je ne crois pas que ce soit possible, Gloria. Je suis beaucoup plus vieux que toi." Instantanément, les yeux de la petite brune s'embuèrent et elle tourna les talons, se mettant à courir aussi vite que ses jambes courtes le permettaient.

~ AOÛT 1958
"Ca craint vraiment d'être adolescente. Je passe ma vie à tomber amoureuse d'hommes qui ne me regarderont jamais." Jeevan fut prit d'un fou rire incontrôlable tandis que la jeune adolescente le regardait désormais rouge de colère. "Te moques pas. Ta vie sentimentale n'est pas très gaie non plus." Elle avait posé ses mains sur ses hanches et elle lui tira la langue sans aucune once de classe, ce qui le fit rire encore plus. "T'as treize ans, Gloria, tu connais quoi aux sentiments ?" Cette fois, la jeune femme prit en main le journal qui traînait par là et commença à donner des coups sur la tête de son voisin. "Je peux t'arrêter pour avoir frappé un tout jeune policier, tu sais ?" La jeune adolescente stoppa son massacre et grommela : "M'en fous. Même les policiers, ça peut être con." C'est alors qu'une voix grinçante raisonna dans le jardin des Grace : "GLORIA LEANDRA GRACE ! Qu'est-ce que c'est que ces noms d'oiseaux que j'entends sortir de ta bouche ?" La mère de Gloria lui attrapa la main pour la conduire à l'intérieur de la maison tandis que Jeevan continuait de rire comme un imbécile. Dans le dos de sa mère et de sa main libre, la jeune fille leva son majeur en direction de Jee', mais ne put s'empêcher de lui adresser un sourire complice.

~ DECEMBRE 1965
Gloria courait dans les rues de Memphis, des larmes coulant le long de ses joues. Elle venait de surprendre son petit ami en train de la tromper et elle se sentait misérable. Elle n'avait qu'une envie, en parler avec Jeevan, celui qui était devenu son meilleur ami, malgré les années qui les séparaient. Lorsqu'elle atteint l'appartement Harrison, elle sonna avec empressement et à plusieurs reprises, son ami mettant bien trop longtemps à son goût à venir lui ouvrir. Il entrouvrit enfin la porte, légèrement vêtu, vu qu'il n'avait qu'une serviette autour de la taille. Gloria essuya ses larmes d'un revers de manche et passa un oeil par la porte et aperçut les restes d'un dîner pour deux sur la table de la salle à manger : "Je te dérange ?" Jeevan se passa négligemment la main dans les cheveux : "Tu sais bien que tu ne me déranges jamais." Alors que Gloria s'apprêtait à pénétrer dans l'appartement, elle entendit une voix féminine s'échapper de l'étage : "C'est qui, Jee' ?" Gloria resta plusieurs secondes à fixer Jeevan, les larmes recommençant à pointer le bout de leur nez. Ils restèrent ainsi silencieux jusqu'à ce que la jeune Gloria ne descende les quelques marches qui menaient à la porte d'entrée et reprit son chemin, en courant toujours aussi vite. Qu'avait-elle espéré ? Jeevan avait trente ans, il ne pouvait pas rester célibataire à tout jamais. Pourtant, le coeur de la brune se brisa en mille morceaux.

~ MAI 1968
"Tu sais quand je te disais qu'on se marierait ensemble quand je serais grande ?" Le jeune homme hocha la tête et sourit à l'évocation de ce souvenir. Pourtant, le visage de son amie était grave. Gloria planta ses yeux marrons dans ceux de Jeevan : "Je le pensais vraiment." Le sourire du policier s'estompa. Encore plus lorsqu'elle prononça quelques mots qui lui fit rater quelques battements de coeur : "Je le pense encore." Les joues de Gloria s'étaient empourprées face à la déclaration qu'elle venait de faire. Pour simple réponse, Jeevan secoua la tête en disant : "Ne dis pas n'importe quoi." Assise sur le canapé de Jeevan, avec qui elle venait de passer la journée à discuter, rêver, refaire le monde, elle se releva d'un bond, les larmes aux yeux et commença à faire les cent pas dans l'appartement : "T'es la seule personne que j'ai envie de voir le matin quand je me lève. La seule personne à qui je pense quand je vais mal. La seule personne qui peut me rendre le sourire. La seule personne avec qui les silences ne m'effraient pas. T'es la seule personne. Et je l'ai compris depuis que j'ai trois ans." Jeevan se sentait mal face à cette déclaration. Personne ne lui avait parlé ainsi. Il n'avait jamais été attaché à une personne comme il l'était à Gloria. Pourtant, il avait peur. Il ne pouvait pas la rendre heureuse, elle si convoitée par les garçons de son âge. Alors, il baissa les yeux : "Je n'ai jamais ressenti la même chose pour toi." C'était comme si la guillotine venait de tomber sur le cou de la pauvre Gloria. Elle traversa maladroitement la pièce pour se rendre à la porte d'entrée. Tremblante, elle posa sa main sur la poignée : "Au revoir, Jeevan." Et elle sortit de l'appartement, laissant le jeune homme seul face au plus gros mensonge qu'il n'avait jamais prononcé.

Spoiler:
 

_________________
"you know you should be glad"
Little darling, it's been a long cold lonely winter. Little darling, it feels like years since it's been here. Here comes the sun... Here comes the sun. And I say, it's all right. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sunny-afternoon.forumactif.fr

☇ GILLIES ▽ with a love like that, you know you should be glad.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUNNY AFTERNOON ∆ :: EVERYTHING HAS A BEGINNING :: corbeille-