AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Best friends don't have to pretend / Deb&Nan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
▷ Messages : 55
▷ Date d'inscription : 18/04/2015
▷ Crédit avatar : bat'phanie
▷ Avatar : Cailin Russo

i want us to become a language
for euphoria, an alphabet of limbs


▷ Âge : 22 y.o.
▷ Occupation : Rire à gorge déployée. Danser jusqu'à l'étourdissement. Coudre jusqu'à pas d'heure, puis parader en ville. Mettre en danger le coeur de son pauvre babysitter.
▷ Statut : Libre comme l'air, surtout celui que Leo respire. Parce que Leo hante sa jolie tête, même quand d'autres mains que les siennes l'effleurent.
▷ Orientation : Bisexuelle, pourquoi bouder son plaisir ? Le bonheur à plus d'une saveur et Nanna est gourmande.

CARNET À SPIRALES

› sugar baby love
:
MessageSujet: Best friends don't have to pretend / Deb&Nan Mer 22 Avr - 0:27


best friend 'til the very end
wherever you go, just always remember you're never alone
and we'll never change, no matter the weather, this is my oath to you
Tu lèves le son de la radio et ajuste la culotte de ton bikini, alors que tu rejoins Debra. Bien installée au soleil, ta meilleure amie profite d’un bain de soleil, installée sur une serviette, à même la pierre chauffée par le soleil. Votre manie, commune évidemment, de bouder les chaises longues de la terrasse ne date d’ailleurs pas d’hier. C’est plus chaud sur le sol et vous pouviez toujours y renverser toute sorte de chose, sans que personne n’en fasse de cas. Enfin, ce n’est pas tant que d’abîmer les meubles t’angoisse, mais ça a toujours eu un côté plus pratique. Tu te dandines un peu sur la musique des Ronettes, pas le choix, la musique te transporte et derrière ses lunettes fumées, tu sais que ta presque sœur t’observe, alors tu souris et tu ondules les reins avec exagération, jusqu’à la faire rire, jusqu’à lui arracher un superbe sourire. Là, tu la rejoins, pour te laisser tomber près d’elle, contre elle oui, allant planter un baiser sonore sur sa joue. « Je sais, je sais, je danse comme une déesse ! » Amusée, tu attrapes l’une des bouteilles que tu viens d’apporter avec toi et lui en tend une, déjà décapsulé, une petite attention comme ça. Évidemment, ce que Debra ne sait pas, mais ce dont elle doit se douter, c’est qu’il y a eu trois victimes avant que tu arrives à en ouvrir une, trois bouteilles qui gisent, à moitiés vides, dans l’évier de la cuisine. Tant pis, Leo s’en chargera en rentrant, c’est déjà un miracle que tu ne te sois pas coupé. En attendant, tu enfonces une paille dans la bouteille de la jolie blonde qui prend des couleurs, près de toi. « Voi-là, MAdame est servie ! » Tu n’y peux rien, quand il fait aussi beau, aussi chaud, tu es heureuse. Tu bats même des pieds, sur le rythme de la musique, tes épaules suivent la même cadence et si tu te trémousses un peu, allongée sur le ventre, partageant la serviette de Debra, tu ne peux pas t’empêcher de lui lancer un coup d’œil, alors que tu abordes LE fameux sujet.

Un bout de paille en bouche, tu souffles « et alors, la vie de femme mariée ? » mais la véritable question, celle que seule une amie peut se permettre de poser sans qu’elle soit déplacé, suis de près : « tu baises sauvagement tous les soirs ? » Tu ris déjà à ta question et laisse ta tête retomber contre ton bras alors que tu la fixe, hilare. Pourtant, ta question n’a rien d’une blague et l’intensité de ton regard, parce que tu abaisses tes lunettes pour fixer Debra, en dit long sur le sérieux de la chose. Évidemment, si Piper avait pu être présente cet après-midi, tu aurais pu apporter la chose différemment, mais voilà. Vous n’êtes plus des petites filles et si certaines considèrent avoir tous les droits de profiter d’un après-midi entre copine, sur le bord de la piscine, il fallait que la troisième du groupe soit trop militante pour cela. Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir supplier, de lui avoir fait du chantage et ton air de chien battu, mais Pepper est forte. Trop parfois. Enfin tant pis pour elle, tu profites un peu plus fort de Debra du coup. Et tu peux poser les questions comme tu le sens, tout en délicatesse, du vrai Nanna. « Aller, je veux savoir ! Toi qui ne rêvais que d’être embrassé par Atlas tout ce temps, il s’en tire comment au lit ? Ne fait pas la timide, Leo ne sera pas là avant quelques heures, personnes ne saura ! » Et si tu as beaucoup de défaut, tu sais au moins tenir ta langue, ce qui n’est pas rien. Non, avec toi son secret est en sûreté et puis, tu veux savoir. Tu DOIS savoir, que Debra est heureuse, qu’Atlas fait correctement son travail, que tout va pour le mieux. Qu’elle a fait le bon choix. Que tu n’auras pas à préparer une attaque avec Pepper, contre le pauvre garçon.
code by bat'phanie

_________________

The smell of his hair, the taste of his mouth, the feeling of his skin seemed to have got inside her, or into the air all round her. He had become a physical necessity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sunny-afternoon.forumactif.fr/t149-she-was-like-milk-too-pale-too-pure-too-simple-she-was-made-to-be-spoiled-nanna#1079 http://sunny-afternoon.forumactif.fr/t214-can-you-taste-cotton-candy-and-bubblegum-when-your-tongues-on-my-thighs-nanna
avatar
▷ Messages : 106
▷ Date d'inscription : 17/04/2015
▷ Crédit avatar : wildworld
▷ Avatar : N. Peltz
▷ Âge : 22 y.o
▷ Occupation : guide au musée
▷ Statut : Mariée à son seul et unique amour
▷ Orientation : Hétérosexuelle

CARNET À SPIRALES

› sugar baby love
:
MessageSujet: Re: Best friends don't have to pretend / Deb&Nan Sam 25 Avr - 16:03

Best friends don't have to pretendPeindre ou bronzer, bronze ou peindre ? Seule ou accompagnée, accompagnée ou seule ? Tel avait été l'ultimatum posé à Debra plus tôt dans la journée. Une après-midi entre copine ou une séance de peinture, espérant enfin vendre la toile qui lui donnera le succès qu'elle attendait. Sa présence sur la pierre chaude était la meilleure réponse. Elle aimait ce contact qui réchauffait son corps, sans pour autant la brûler. Pour la première fois de l'année, Debra avait sorti un maillot de bain de son placard, le premier de la saison, et elle espérait pas le dernier. Inspiré de celui d'Ursula Andress dans Dr No, elle n'avait quasiment jamais eu l’occasion de le mettre, entre un frère hyper protecteur, un ami à l'avis très critique et une sœur voleuse de vêtement, elle arrivait enfin à profiter de ces deux pièces qui lui avait coûté une bonne partie de sa paie.  Debra suivait du regard Nanna, levant les mains pour applaudir la magnifique danse que son amie venait de lui offrir. Quelle chanceuse cette Debra !  La jeune femme était le meilleur public pour ce genre de chose, toujours à rire et à saluer les performances, ridicules ou non. Elle tend la joue pour ce baiser, lui répondant avec une petite tape sur la cuisse. Il n'y avait rien d'équivoque dans cette situation, même leur proximité était normale pour elles. Elles pouvaient se permettre de nombreuses choses, et ça même avec la bisexualité de Nanna, qui ne m'était plus Debra mal à l'aise. Elles étaient plus que de simples amies, elles étaient des sœurs. «Merci Mademoiselle Wendell !» Répondit-elle en attrapant la bouteille, jouant avec la paille, la faisant tourner dans un sens puis dans l'autre. Une petite gorgée et elle se contorsionna pour poser sa boisson.  
Alors qu'elle s'apprêtait à répondre à la première question, Nanna la pris de cours en lui posant la véritable question. Celle qui pourrait mettre mal à l'aise n'importe qui. Les joues de Debra prirent une teinte rosé soutenue accompagnées d'un sourire crispé. Elle s'attendait à ce genre de question, surtout venant de Nanna, mais elle avait aussi redouté un peu ce moment. La jeune femme blonde n'était pas pudique, elle vivait avec son temps pourtant il lui arrivait d'être vieux jeu sur certains sujets.  «Mieux que ce que je pouvais imaginer.» En même temps, Debra n'avait pas vraiment de point de comparaison, il y avait bien eu ce garçon, mais personne ne savait jusqu’où ils étaient aller et la jeune femme préférait garder le mystère. Elle jeta un coup d'oeil par dessus son épaule comme pour vérifier les dires de son amie. «Il est tellement...merveilleux. Il est gentil et attentionné, durant toutes ces années, je m'imaginais ce que notre vie pourrait-être, mais je n'avais jamais imaginé quelque chose d'aussi bien.» Elle avait quitté le sujet qui la faisait rougir pour parler de sa nouvelle vie en général. Elle était heureuse, encore sur son petit nuage. «Et toi ? Avec ton beau babysitter, ça se passe comment. »

_________________

    “People don't get better, they just get smarter. When you get smarter you don't stop pulling the wings off flies, you just think of better reasons for doing it.” S. King

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Best friends don't have to pretend / Deb&Nan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promotional code and 3 month trial of Full-Friends?
» Happy Nintendo Friends
» We are friends
» Match "Witold's Friends vs Rest of the world"
» what's it gonna be cause i can't pretend anymore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUNNY AFTERNOON ∆ :: MEMPHIS :: HILLSHIRE :: HABITATIONS :: Luxueuse villa de Nanna S. Wendell et Leo Walker-